huitres marennes oleron

1. Le captage

L’huître se reproduit l’été. Chaque huître pond au moins un million d’oeufs, qui une fois fécondés deviennent des larves.
Si les conditions de température et de salinité sont bonnes, elles se fixent en quinze jours et deviennent de jeunes huîtres appelées « naissain ». C’est pourquoi les ostréiculteurs placent des « collecteurs » (tubes, coupelles…) dans leurs parcs. La jeune huître fixée va commencer à se nourrir et à grandir. Le bassin de Marennes Oléron et le bassin d’Arcachon sont les deux seuls endroits en France où l’huître se reproduit naturellement.

2. Le détroquage

L’année suivant sa naissance, l’huître est détachée de son collecteur, c’est le détroquage. Bien souvent, c’est une tâche effectuée par les « femmes de cabane » car elle nécessite habileté et délicatesse.

 

3. L´élevage

Une fois détroquée, l’huître est placée dans les parcs d’élevage. Elle y restera deux ans.
Au cours de sa croissance, l’huître sera contrôlée et très surveillée car l’ostréiculteur redoute les prédateurs et les tempêtes. Elle est déplacée d’un parc à un autre afin d’être baignée par différents courants.
Si le rôle des marées est important dans l’élevage de l’huître, la qualité du parc est aussi prépondérante.

4. L´affinage ou l'élevage en claires

Les claires sont des bassins peu profonds creusés dans le sédiment par l’homme d’une profondeur moyenne d’un mètre initialement utilisées pour la récolte du sel.
L’eau s’y renouvelle au rythme des marées. Les huîtres sont soit élevées en claire(pousse en claire), soit affinées en claires (fines de claires, spéciales de claires) en fonction de la durée et de la densité lors de la mise en claire.

 

 
logohmo FAQ Glossaire nos autres Sites Contact Crédits photos Création bernezac Mentions légales logo comité régional